De – 50 à +15000 pieds !

Depuis le snorkelling effectué dans les Whitsunday, nous n’avions qu’une hâte : retourner contempler la Grande Barrière de Corail. Après avoir réservé avec l’une des nombreuses sociétés de réservation d’activités dans les environs de Cairns, nous partons une journée sur le reef. Après avoir navigué 70 kilomètres depuis la côte nous atteignons Norman Reef, salués au passage par les Minke Whales.
Nous testons la plongée en effectuant une initiation au « scuba diving ». Ceinturés de plomb, les yeux grands ouverts nous descendrons à -7m pour observer un Maori Rass amateur de caresses et chercher dans une anémone le petit poisson clown que l’on connait tous sous le nom de « Nemo ». Peu d’autonomie dans cette plongée, nous devons nous accrocher au bras de notre moniteur qui nous ballade comme des cons au fond de l’eau, tous les poissons des environs viennent se foutre de nous. Pas d’images à vous montrer, marketing ou sécurité oblige nous n’aurons pas le droit d’immortaliser notre respiration assistée dans les fonds marins.
Puis l’on poursuit la journée par du snorkelling, la mer est un peu agitée et ça secoue pas mal à la surface, pas de quoi perturber l’activité sous-marine qui se déroule sous nos yeux. Un énorme poisson perroquet se met plein d’algues dans la panse, tandis que les poissons multicolores se nourrissent dans le corail. 01_monsacestfait_cairns

02_monsacestfait_cairns

03_monsacestfait_cairns

04_monsacestfait_cairns

05_monsacestfait_cairns
Un autre participant nous fait signe, il vient de spotter quelque chose d’intéressant. C’est un petit requin d’un mètre environ qui se dirige vers le nord, Annie décide donc de partir le plus vite possible plein sud, alors que je le poursuis avec la camera.06_monsacestfait_cairns
La journée passe vite dans l’eau et l’on rentre déjà. Bilan : l’initiation au scuba-diving est un brin décevante : suffisamment calibrée pour être frustrante et donner envie d’acheter une deuxième plongée annoncée comme plus longue, plus libre, plus mieux… 07_monsacestfait_cairns
Après avoir nagé comme un poisson, il ne nous restait plus qu’à découvrir un univers plus aérien : nous sauterons en parachute demain ! Un peu flippé, on évite d’en parler, le regard dans le vide, on se fait le film du saut et dans chaque scénario on se fait pipi dessus. Du coup on en vient à se demander comment ça se passe si tu fais pipi sur ton moniteur lors du saut en tandem, est ce qu’il te lâche ? Par sécurité on décide de ne pas boire beaucoup d’eau.
C’est au dessus d’Innisfail que nous effectuerons le saut, notre négociation avec l’agence nous as permit d’être « surclassé » et nous sauterons de 15000 pieds (environ 4500 mètres), en général quand on est surclassé c’est pour plus de confort, ici c’est l’inverse cela prolongera un peu plus la chute libre.08_monsacestfait_cairns
Nous sommes dans la dernière vague de saut, nous voyons les premiers sauteurs arriver d’abord un petit point dans le ciel jusqu’à la voile qui atterrit. Puis c’est notre tour, nous sommes dans un groupe avec des nénettes japonaises un peu allumées qui ne semblent pas avoir peur du tout.
Les moniteurs ont l’air de grands malades et enchainent les sauts comme si c’était un job normal. Annie sera en tandem avec Dan alors que j’hérite de Morritz. L’avion décolle on est positionné en deux files indiennes dans le petit avion comme si l’on faisait le Paquito à la féria. Les japonaises deviennent hystériques et mettent l’ambiance dans le coucou. Nous à l’arrière on fait style que tout va bien.09_monsacestfait_cairns

10_monsacestfait_cairns
L’avion vient de passer les nuages, et nous survolons une mer blanche sous un soleil radieux. On ne s’était pas imaginé que sauter de cette hauteur signifiait être au dessus des nuages !
Sûrement mauvais négociateurs, les autres participants sautent tous de 14000 pieds. Par conséquent nous voyons tout le monde sauter de l’avion, avant qu’ils referment la trappe pour monter de 1000 pieds supplémentaires. Plus qu’à deux, et on se met à regretter la promotion. 11_monsacestfait_cairns
Dan demande à Annie si elle est prête, c’est avec un « Noooooo » cri du cœur qu’elle lui répond. Je saute premier, la position banana shape prête. Dès que la porte s’ouvre, le froid extérieur est saisissant, mais le cœur qui bat à 160 à l’heure contrebalance aisément.12_monsacestfait_cairns

13_monsacestfait_cairns
En sautant à 15000 pieds nous nous lançons dans une chute libre de plus de 1 minute 10 secondes, à 210 km/h direction le sol sans escale. J’ai gueulé tout du long, au moins cela m’a permit d’éviter la tronche déformée qu’à Annie sur cette image 14_monsacestfait_cairns

15_monsacestfait_cairns

16_monsacestfait_cairns

17_monsacestfait_cairns

18_monsacestfait_cairns
C’est en mode Sangoku que les nuages approchent à toute vitesse, on découvrira ensuite sur les images les conneries que faisaient les moniteurs dans notre dos.
19_monsacestfait_cairns
Dès que le parachute s’ouvre on apprécie un peu plus les paysages et l’on se fait encore quelques sensations avec le pilotage de la voile.20_monsacestfait_cairns

21_monsacestfait_cairns

22_monsacestfait_cairns
Arrivés au sol nous sommes euphoriques, prêts à le refaire tout de suite, et pas peu fiers de ne pas s’être fait pipi dessus !
De retours à Cairns, on patiente au lagoon de la ville le temps de récupérer les vidéos. Demain nous mettons le cap vers le Tropical North jusque Cape Tribulation et l’une des plus vieilles forêts humides au monde.23_monsacestfait_cairns

24_monsacestfait_cairns

1 Commentaire

Ajouter un commentaire