Kings Canyon

Nous sommes repassés par Alice Springs qui devient notre stand de ravitaillement dans cette découverte du centre rouge, puis nous taillons la route vers Kings Canyon situé dans le National Park de Warrtaka.

On nous a indiqué que des chameaux sauvages peuvent être aperçus près de Finke River, on gardera donc l’œil ouvert sur les éventuels bosses visibles aux environs, nous atteignons Kings Canyon pour effectuer le « Rim Walk », une randonnée de plusieurs heures qui donne des points de vue remarquables sur le canyon et ses parois vertigineuses.

A noter : SI vous effectuez le « Rim Walk », il y a peu d’intérêt à effectuer « Kings Creek Walk » qui parcoure le fond du canyon. Testé et désapprouvé !

01_monsacestfait_kings-canyon 02_monsacestfait_kings-canyon 03_monsacestfait_kings-canyon 04_monsacestfait_kings-canyon 05_monsacestfait_kings-canyon 06_monsacestfait_kings-canyon 07_monsacestfait_kings-canyon 08_monsacestfait_kings-canyon 09_monsacestfait_kings-canyon

Pendant notre balade sur le Rim, un sentier nous fait de l’œil : le « Giles Track », une randonnée de 22 kilomètres à réaliser sur 2 jours pour atteindre Kathleen Springs. On décide de se fixer un petit challenge en réalisant le parcours sur une journée, pour cela nous allons mettre à contribution la population touristique du coin. Au petit matin on rejoint donc en voiture Kathleen Springs ce qui nous donnera l’occasion de voir des dingos, chevaux sauvages et aussi les camélidés sauvages.

Étonnamment c’est en Australie que l’on trouve la plus large population de chameaux sauvages, ils seraient 700 000 à rouler leur bosse dans le pays.

10_monsacestfait_kings-canyon
Il est déjà 8h, nous sommes garés au point d’arrivée de la randonnée, et on commence à faire du stop pour essayer de rejoindre le point de départ. Une seule route, une seule destination possible, toutes les personnes qui passent ici vont nécessairement vers Kings Canyon : cela devrait être facile.

Oui sauf que 1h plus tard nous attendons toujours, il y a bien 4 à 5 véhicules qui sont passés, les passagers nous ont fait coucou, c’était mignon très très con de leur part, on les a donc remercié abondamment en leur lançant des mots doux et autres paroles raffinées. Finalement alors que l’on se dit que l’on n’est vraiment pas fait pour le stop, une famille d’italiens s’arrête et nous grimpons à bord de leur van Wicked.

Nous apercevons souvent les vans Wicked sur les routes Australiennes, à vrai dire dur de les louper, ils arborent des peintures outrageuses bien souvent pour cacher un véhicule pas tout frais. Impression confirmée avec l’intérieur du van, heureusement que leurs petits ritals ne comprenaient pas l’anglais car ils auraient pu se constituer une bible d’insultes avec toutes les inscriptions laissées par les divers habitants du van. C’est avec un « Jesus is orgasmic » sur le volant que cette famille voyagera pendant 5 semaines.

On commence donc le Giles Track à 9h30, la première partie aux abords de Kings Canyon est la plus intéressante avec les pyramides de grés formées par l’érosion. Personne à l’horizon sur toute la journée, on débusquera tout de même des pigeons spinifex au plumage camouflage et des criquets qui se fondent dans le décor. Il nous faudra 6 heures pour boucler le circuit, sans trop de difficulté et sans comprendre pourquoi il nous aurait fallu 2 jours.11_monsacestfait_kings-canyon03_monsacestfait_kings-canyon

13_monsacestfait_kings-canyon

14_monsacestfait_kings-canyon

15_monsacestfait_kings-canyon

16_monsacestfait_kings-canyon

17_monsacestfait_kings-canyon