Les sources d’eau chaude de Mataranka

L’arrivée à la source de Bitter Springs dans la ville de Mataranka est assez surréaliste. Après des milliers de kilomètres dans le désert, c’est une oasis qui attend les voyageurs qu’ils viennent de Stuart Highway, Savannah Highway ou du coin de la rue.

Bitter Springs est une rivière d’eau chaude à la température optimale de 34°C ceci dans un cadre naturel parfait, tout à fait le genre d’endroit qui te file la banane dès que tu l’aperçois. Les sourires sont communicatifs et tout le monde se trempe le cul dans la bonne humeur.01_monsacestfait_mataranka

On passera plusieurs heures à suivre le courant, le remonter, plonger, sauter et explorer les fonds de cet endroit. En effet avec masque et tuba, de nouvelles surprises nous attendent. Ainsi pour ne rien enlever à la beauté du lieu, l’eau est d’une limpidité assez incroyable, et l’on peut très bien apercevoir quelqu’un se gratter les fesses à cinquante mètres de là. La population pataugeant dans l’eau étant plutôt âgée, on détournera parfois la tête par peur d’un maillot de bain un peu trop lâche.02_monsacestfait_mataranka

03_monsacestfait_mataranka

04_monsacestfait_mataranka

05_monsacestfait_mataranka

Nous observerons un « Varanus Mertensi » qui nous regarde d’un œil suspicieux la tête hors de l’eau, puis c’est une étrange tortue-cochon au nez en forme de groin, la « Northern Snapping Turtle » qui détale à toute vitesse devant nous.06_monsacestfait_mataranka

07_monsacestfait_mataranka

La nuit est tombée, il fait désormais plus frais à l’extérieur que dans l’eau et dès les premiers pas dehors on se promet de revenir au petit matin.

Lancé dans une grasse mat, il faudra pousser au cul notre Tanguy qui fait toujours partie du périple, pour se lever de bon matin et s’orienter vers Rainbow Springs (Tu ne connais pas Tanguy ? On en parle pourtant ici). Ici c’est plus une « piscine » qui est aménagée au milieu des cocotiers, si l’effet naturel est moins marqué (tout relativement : les wallabies sautant tout de même autour du bassin) nous profiterons d’un agréable réveil dans l’eau fumante dans la fraicheur matinale.08_monsacestfait_mataranka

09_monsacestfait_mataranka

10_monsacestfait_mataranka

Si tu es à court de temps, nous recommandons de choisir Bitter Springs plutôt que Rainbow Springs, la première étant plus exceptionnelle, brute et propice à la baignade.

C’est reparti direction Katherine, où nous programmons une virée en canoë dans les gorges du Nimitluk National Park. Tanguy hésite à venir avec nous. On a du mal à lui faire comprendre qu’il est désormais temps de quitter le véhicule familial. Mais petit papillon prendra tout de même son envol et c’est moche mais on est un peu soulagé quand on le laisse sur le bord de la route. Voilà on vient de casser le mythe des voyageurs sympathiques aux bras grands ouverts : ben oui tout le monde n’est pas fait pour avoir un travelmate, surtout quand celui-ci ne participe à aucun frais. L’expérience autostop c’était bien, cependant on y repensera à deux fois quand on est lancé pour plusieurs jours de route.

Avant de pagayer pour deux jours dans les gorges, nous profitons d’un dernier bain relaxant dans les Katherine Springs, celles-ci se distinguent par une petite cascade qui crée un bain effervescent pas désagréable du tout.11_monsacestfait_mataranka

Demain nous partons en expédition canoë dans Katherine Gorges, au programme : beaucoup d’eau, beaucoup de cailloux, quelques crocodiles et de superbes paysages !

4 Commentaires
    • Vincent ( Mon Sac Est Fait ! )
    • Vincent ( Mon Sac Est Fait ! )

Ajouter un commentaire