Litchfield National Park

>Nous atteindrons Litchfield National Park par sa partie nord après une trentaine de kilomètres d’une route non goudronnée tout à fait praticable.

Le parc a accueilli à l’époque pionnière des mines d’étain, dont les vestiges sont encore visibles à Bamboo Creek Tin Mine
01_monsacestfait_litchfield

02_monsacestfait_litchfield
Mais ce ne sont pas ces ruines qui attirent les foules dans le parc national de Litchfield, l’intérêt principal réside dans ses nombreux spots de baignade au pied de cascades, qui en font une destination très prisée des Australiens touristes en ce week-end.

Nous débutons par Cascades Falls, qui propose un sentier en boucle qui te fera descendre de piscine en piscine vers une cascade en rideau qui attire aussi les cormorans.03_monsacestfait_litchfield

04_monsacestfait_litchfield

05_monsacestfait_litchfield

Les Wangi falls sont peut être l’endroit le plus bondé : facile d’accès à seulement une centaine de mètre d’un parking et avec un grand spot de pique-nique : parfait pour venir passer un dimanche à vider des bières autour d’un bbq sans trop se fatiguer.06_monsacestfait_litchfield

Pour plus de tranquillité, nous irons nous balader vers Tjaetaba Falls et sa piscine à débordement.07_monsacestfait_litchfield

Et ne pourrons observer que de loin Tolmer Falls, l’accès étant restreint afin de protéger une rare colonie de chauve-souris qui s’est installée dans la gorge.08_monsacestfait_litchfield.JPG

Le lendemain nous découvrons Florence Falls et Buley rockhole qui offrent des cadres de baignade parfaits.09_monsacestfait_litchfield

10_monsacestfait_litchfield11_monsacestfait_litchfield

12_monsacestfait_litchfield

13_monsacestfait_litchfield

14_monsacestfait_litchfield

Une des autres attractions du parc est la présence de termitières. Deux espèces de termites cohabitent ici avec un style d’architecture bien différent. Les premiers construisent des « Magnetic termites mounts » : ces termitières profilées présentent un côté large et une tranche fine. Cette construction est orientée dans un axe Nord-Sud : l’objectif étant d’orienter le côté le plus fin vers les rayons du soleil de midi, et ainsi limiter le réchauffement de la structure. Les termitières forment ainsi des buildings tous en parallèles.

A l’intérieur de chaque mégalopole les termites vont s’orienter selon l’heure de la journée vers le côté le moins exposé au soleil afin de garder une température corporelle réduite.15_monsacestfait_litchfield

16_monsacestfait_litchfield

Ça c’était la version en finesse. Les termites construisant les « Cathedral termites mounts » sont eux un peu plus bourrins et vont tacher de former une énorme termitière atteignant parfois plus de 5 mètres et ainsi garder le cœur de la structure protégée par une épaisse couche isolante de la chaleur.17_monsacestfait_litchfield

19_monsacestfait_litchfield

Après la découverte de ces buildings naturels, il nous faut désormais découvrir d’autres constructions dans la ville de Darwin d’où nous décollons dans cinq jours et avant ça revendre la voiture. Nous avons mis une annonce sur le web depuis quelques semaines et le téléphone ne cesse de sonner : on ne devrait pas avoir trop de soucis avec cette revente. Enfin c’est ce que l’on croyait… A suivre dans notre prochain et dernier article sur l’Australie !

1 Commentaire

Ajouter un commentaire