Kuala Lumpur en quelques jours

La Malaisie vous fera aimer le bus : confortable, spacieux, ponctuel et abordable : les déplacements entre villes sont efficaces. Au terminal de bus, un rabatteur vous demandera votre destination et vous orientera vers le guichet adapté. Si nous avons plutôt l’habitude de fuir les personnes qui t’abordent trop ardemment, il faut avouer que c’est hyper pratique de se laisser guider, et cela sans impact sur le prix (à priori).

Nous voilà donc arrivés à Kuala Lumpur, après une heure de trajet depuis Malacca. C’est parti pour un enchainement de transports au sein de la bouillonnante KL. Les gens sont sympas et on se tape la discute en attentant le métro. Bizarrement après qu’Annie ait vomi dans son sachet au plein cœur de la rame, les gens nous parlent plus trop…

Après avoir chopé un train puis le monorail nous débarquons dans l’auberge de jeunesse que nous avons réservé et nous installons donc dans un dortoir de 6 pour l’instant vide. Tant mieux cela permet à Annie de récupérer de son indigestion. En fin de journée on se trouve avec un peu de difficulté un repas appétissant et bon marché qui nous remplit l’estomac, cela ne méritait pas de se donner tant de mal, cette nuit c’est à mon tour de vomir mes tripes. Superbe expérience que celle d’être malade dans un dortoir d’auberge de jeunesse, nous recommandons vivement !

Pour le premier jour, nous nous excentrons du centre ville pour rejoindre les « Batu Caves », après le monorail et ses tickets d’auto-tamponneuse on prend un train qui s’arrête juste au pied de la station. Ici il y a des compartiments réservés aux dames, et dans le reste de la rame les bisous sont proscrits.01_monsacestfait_kuala_lumpur

02_monsacestfait_kuala_lumpur

03_monsacestfait_kuala_lumpur

04_monsacestfait_kuala_lumpur

A l’entrée de la grotte se trouve une immense statue de 43 mètres représentant Murugan, dieu de la guerre, fils de Shiva. Pour accéder à la grotte des obstacles à la Super Mario pimentent le parcours : il faudra gravir les raides 272 marches vêtus d’un sarong pas hyper pratique, tout en évitant les macaques qui cherchent à chopper tout ce qui leur passe sous la main. Mission réussie en arrivant dans la grotte principale, même si la haut il n’y a pas énormément à voir.05_monsacestfait_kuala_lumpur

06_monsacestfait_kuala_lumpur

08_monsacestfait_kuala_lumpur

09_monsacestfait_kuala_lumpur

Sur le même site on visite une autre grotte avec d’autres découvertes.10_monsacestfait_kuala_lumpur

11_monsacestfait_kuala_lumpur

12_monsacestfait_kuala_lumpur

13_monsacestfait_kuala_lumpur

En soirée direction les Petronas Towers, plus hautes tours jumelles du monde devenues depuis leur construction en 1996 un symbole du pays. On se tord le cou à contempler les 451 mètres de l’édifice.14_monsacestfait_kuala_lumpur

15_monsacestfait_kuala_lumpur

Le lendemain on profite des circuits de bus gratuits de la ville pour parcourir KL à moindre effort. L’occasion d’observer les Petronas Towers en pleine journée. Vers midi c’est la sortie des bureaux, l’heure où des dealers de riz refourguent leur cargaison à l’arrière du coffre.16_monsacestfait_kuala_lumpur

17_monsacestfait_kuala_lumpur

18_monsacestfait_kuala_lumpur

Après quelques musées, bâtiments historiques et marchés nous rejoignons notre point de chute avant d’enchainer demain pour une destination nature cette fois ! 19_monsacestfait_kuala_lumpur

20_monsacestfait_kuala_lumpur

Ajouter un commentaire