Northland : Bay of Islands et Whangarei District

­Notre visite des deux derniers districts du Northland, Bay of Islands et Whangarei District, est une histoire d’eau : cascades, baies, piscines naturelles, rivière souterraine…

C’est Valentine’s Day, on en entend parler depuis des jours à la radio, ils exploitent bien le filon ici. En quête de romantisme bon marché on réalise une petite randonnée au départ de Kerikeri qui nous mène à des cascades. Une thalassothérapie où l’eau est chaude bien froide et parfumée aux sels de bains schmoute la rivière.01_monsacestfait_kerikeri 02_monsacestfait_kerikeri.jpg03_monsacestfait_kerikeri.jpg

Nous n’avons pas vraiment accroché avec le reste du district de Bay of Islands, arrivés un samedi soir dans la ville de Pahia, tout était archi-blindé de touristes locaux et étrangers venus passer le week-end en bord de mer. Il y avait même un énorme bateau de croisière déversant à terre son lot de touristes venus chercher dans la ville des excursions à réaliser en mer. Cherchez l’erreur. Nous n’avions pas prévu de prendre d’activités ici, et pensions naïfs que nous pouvions voir des dauphins depuis la plage, comme dans Flipper le dauphin en somme. On passe donc vite notre chemin pour retrouver un peu de tranquillité sur Tutukaka Coast.

Notre point de chute est la joliment nommée Matapouri, cette baie à la forme harmonieuse, offre un tas d’activités aquatiques. Posté au bord de la plage, nous attaquons la journée par notre moment préféré : le petit déj. 04_monsacestfait_matapouri 05_monsacestfait_matapouri

Nous partons vers un lookout de la plage, doté d’un sens de l’orientation hors du commun, nous nous trompons de chemin et déboulons sur une piscine naturelle qui a emprisonné l’eau de la marée descendante.06_monsacestfait_matapouri 07_monsacestfait_matapouri

On retrouve ensuite le chemin correct qui nous conduit à Whale Bay, ici pas de baleine, mais un bon spot pour nos premières expériences de snorkelling : le tuba et le masque embarqués depuis janvier commençaient à s’ennuyer ferme dans le fond du sac.

« Gbloup Bloulouooup ! », ça en langage immergé équivaut à un «Oh putain ! », je ne m’étais pas imaginé tomber après seulement quelques mètres sur une grosse raie qui volait là. Le reste sera plus tranquille avec des bancs de poissons curieux.10_monsacestfait_matapouri

On enchaîne avec Whangarei District, et la « randonnée » d’Abbey Caves, ici ce sont nos premiers pas de spéléologues que nous menons, le chemin balisé sillonne dans un terrain vallonné au passage de nombreuses grottes. On peut y voir des vers luisants, pas facile de vous montrer une image, ils ne luisent que dans l’obscurité. Une des caves suit une rivière souterraine, on la suit pendant près de 200 mètres avec de l’eau jusqu’aux côtes pour revoir la lumière et ressortir perdus milieu de la forêt. On se sent un peu comme Bear Grills de Man vs wild, sauf que cela nous a pris seulement 2 heures et que l’on n’a mangé aucun des vers que l’on a pu voir.11_monsacestfait_abbey-caves 12_monsacestfait_abbey-caves

A la pointe de Whangarei Heads, nous faisons une randonnée vers une plage perdue. Pique nique en poche, on est chaud, surtout après la première heure qui nous fait grimper sans détour au sommet de la montagne.

Après 4h de marche, on descend les 800 et quelques marches pour arriver à la plage, on attaque notre super pique nique et bim ! Voilà que déboule la bouche en cœur une classe de CE2 d’une trentaine de gamins. On se barre quand les garçons commencent à balancer du sable aux filles. 4h de marche pour 3 minutes de tranquillité, c’est cher payé. On découvrira plus tard qu’il y avait un parking à 45 minutes de cette plage « perdue ». Remboursés !

On se console avec un peu de snorkelling avant de filer vers le Coromandel dont on vous parlera dans un prochain article.13_monsacestfait_whangarei_heads 14_monsacestfait_whangarei_heads 15_monsacestfait_whangarei_heads

 On se quitte sur un coucher de soleil ?16_monsacestfait_whangarei_heads

 

 

4 Commentaires

Ajouter un commentaire