Tour du lac Rotoiti

La prochaine étape de notre épopée fantastique (ah ah les chevaliers ici) est le Nelson Lakes National Park, qui comprend les lacs Rotoiti et Rotoroa (Rien à voir avec Rotorua, dont tu peux lire l’article ici). C’est ici que s’élèvent les plus hauts pics du nord de la chaîne des Southern Alps.

Après une longue route traversant la forêt nous atteignons le village de Saint-Arnaud, situé sur les rives du lac Rotoiti. Le lac est impressionnant, il reflète les montagnes majestueuses qui l’encadrent.01_monsacestfait_lac-rotoiti 02_monsacestfait_lac-rotoitiUn canard « dandy » tout endimanché se promène sur les rives.03_monsacestfait_lac-rotoiti Et depuis le ponton qui s’avance sur le lac, nous découvrons les énormes anguilles qui peuplent ses eaux. Leur taille est proportionnelle à leur âge, on suppose donc que certaines sont bien plus âgées que nous !04_monsacestfait_lac-rotoiti

Le saviez-vous ? L’anguille ne pond qu’une seule fois dans sa vie, une ponte de plusieurs centaines de milliers d’œufs (dans les deux cents miles il me semble), à grand événement, grand déplacement. Elle va pour effectuer sa ponte effectuer un trajet de plusieurs centaines de kilomètres pour rejoindre l’océan où ses petits grandiront. Et les anguilles nouvellement nées, effectueront le chemin inverse pour revenir vivre dans le lac. Beau sens de l’orientation !

Ce lac nous plait bien, nous décidons donc pour l’admirer sous tous les angles de nous programmer une randonnée pour en faire le tour. La nuit dans la Recreation area voisine a été fraiche, et au petit matin la brume nous encadre. Notre petit déjeuner est agrémenté du ballet aérien d’un petit avion qui pulvérise un produit sur une colline voisine. On espère alors qu’il ne s’agit pas du fameux 1080, le poison qui fait débat en Nouvelle Zélande.

Le 1080 est un poison, d’origine naturelle, mais pulvérisé à une concentration qui ne l’est pas du tout. Il a pour effet de tuer à hauteur de 99% la population de rats, opossums et autres belettes, considérés comme nuisibles par le Departement of Conservation car mettant en péril les espèces natives qu’elles soient animales ou végétales. Evidemment la portée d’action du poison ne se limite pas qu’à ces nuisibles, d’où les mouvements de protestation de nombreux locaux qui manifestent leur rejet de l’utilisation du poison : « Ban 1080 » est un message que l’on voit fréquemment affiché devant les habitations.

05_monsacestfait_lac-rotoiti 06_monsacestfait_lac-rotoitiAvec l’air frais matinal, l’eau du lac est fumante, et le plongeoir qui s’y trouve semble dans les nuages. Rapidement l’air se réchauffe et le soleil s’installe sur le lac.07_monsacestfait_lac-rotoiti 08_monsacestfait_lac-rotoiti 09_monsacestfait_lac-rotoiti Les « Fantails birds », ces oiseaux à la queue en éventail nous suivent dans la randonnée en volant de branches en branches. Pas facile à photographier tellement ils sont rapides et volent comme s’ils étaient sous extasie.10_monsacestfait_lac-rotoiti

Nous passons près des Whisky falls, qui contrairement à ce que leur nom l’indique, ne vous fourniront que de l’eau en abondance.11_monsacestfait_lac-rotoiti

Le tour du lac est plaisant, une belle variété de terrains et de paysages. L’une de nos randonnées préférée en Nouvelle Zélande. Si vous souhaitez effectuer le tour complet en prenant en compte la péninsule cela vous en coutera environ 27,85 kilomètres, 38692 pas (oui on s’est acheté un podomètre), 3 litres d’eau, 2 pommes, une salade de pâtes et une belle journée.12_monsacestfait_lac-rotoiti 13_monsacestfait_lac-rotoiti 14_monsacestfait_lac-rotoiti 15_monsacestfait_lac-rotoiti 16_monsacestfait_lac-rotoiti 17_monsacestfait_lac-rotoiti 18_monsacestfait_lac-rotoiti 19_monsacestfait_lac-rotoiti

2 Commentaires

Ajouter un commentaire