Les Ch’tis à Tongariro

« L’une des meilleures randonnées sur une journée au monde », la baseline accrocheuse associée au Tongariro Alpine Crossing, en fait une des randonnées les plus populaires de Nouvelle Zélande.

Son parcours est situé au cœur du Tongariro National Park, premier parc national de Nouvelle Zélande fondé en 1887 et enregistré au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses valeurs à la fois culturelles et naturelles. Les paysages du parc sont composés de pics volcaniques, de vallées formées par les coulées de lave, de source naturelles, d’activité géothermique…

De nombreuses scènes du Seigneur des Anneaux ont été filmées ici pour servir de décor naturel au « Mordor ».

Habitués à réaliser des randonnées à droite à gauche, nous ne pouvions manquer de trainer nos semelles sur les 19,4 km de ce parcours prometteur. Nous ne sommes pas les seuls et avions rencontré deux chtimi à Rotorua qui suivaient le même projet, on se retrouve donc près du lac Taupo pour un épisode des « Chtis à Tongariro ». Le filon randonnée est exploité sur ce parcours qui ne forme pas une boucle, de nombreux services de navettes se chargent donc moyennant une trentaine de dollars de vous ramener à votre véhicule. Mais vous pouvez aussi former un groupe et déposer une voiture au point d’arrivée et une voiture au point de départ.

Juste avant de partir on embarque deux allemandes en mal de transport, c’est donc à 6 dans la Toyota que nos chtis se convertissent en passeurs de touristes.01_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

La première partie du parcours depuis Mangatepopo Valley donne un aperçu du Mt Ruapehu.02_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Puis nous nous engageons dans le Mordor, en passant au pied du Mt Ngauruhoe, le volcan où Frodo est venu jeter l’anneau dans la célèbre trilogie.03_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 04_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Puis nous remontons vers le mont Tongariro, avec l’impression de marcher sur une autre planète, la roche volcanique est tout autour de nous. L’ascension vers le «Red Crater » nous donne une vue panoramique sur les vallées alentour.05_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 06_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 07_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Et c’est derrière que nous découvrons les lacs émeraudes.08_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 09_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 10_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Nous n’avions jamais réalisé une randonnée où il y avait autant de monde, des personnes accessoirisées jusqu’aux oreilles, aux asiatiques en crocs, on en voit de tous les genres. Lors de la descente un peu raide vers les lacs émeraudes, la personne avec le chapeau que vous voyez sur la gauche est descendue sur les fesses jusqu’en bas. Chacun sa technique…11_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Puis le lac bleu :13_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing 12_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

On peut voir d’ici un volcan actif, dont la dernière éruption date de 2012. Le reste du parcours présente vraiment moins d’intérêt, et l’on s’occupe en se lançant à la recherche de roches volcaniques de toutes les couleurs.14_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing15_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

16_monsacestfait_tongariro_alpine_crossing

Infos pratiques : Etant donné la dernière partie du parcours, si vous voulez vous épargner les frais de navettes, vous pouvez vous arrêter juste après le blue lake, au point de vue sur le volcan actif et rebrousser chemin. Cela n’allonge pas beaucoup  le parcours (2 km tout au plus)

Voilà on fait les malins en vous faisant le récit d’une randonnée réussie, dans le prochain épisode on te parlera d’une randonnée loupée.

 

 

 

2 Commentaires

Ajouter un commentaire